5 morts dans des violences post-électorales


Cinq personnes de plus ont été tuées, vendredi, en Guinée, dans des violences post-électorales provoquées par les partisans de l’opposant Cellou Dalein Diallo, qui refuse de reconnaître les résultats annoncés par l’organe chargé des élections, créditant le président sortant Alpha Condé d’une majorité absolue dès le 1er tour.


 


Il s’agit de trois gendarmes, d’un soldat et d’un civil qui ont succombé lors des affrontements opposant les forces de l’ordre et des partisans de l’opposant Diallo, qui a proclamé dès lundi sa victoire à la présidentielle de dimanche, selon un responsable gouvernemental.


 


Depuis lundi, une dizaine de personnes ont trouvé la mort dans des violences provoquées par la proclamation du principal rival du président sortant Alpha Condé de sa victoire à la présidentielle.


 


La Commission électorale nationale indépendante (Céni), organe chargé d’organiser les élections en Guinée, avait jugé “prématurée” et “nulle” cette proclamation de victoire de l’opposant Cellou Dalein Diallo.


 


D’après, des résultats préliminaires mais quasiment complets du scrutin du dimanche dernier, le président sortant Alpha Condé aurait remporté la majorité absolue dès le premier tour de l’élection présidentielle en Guinée.

Source : Medi1TV.com + MAP

Medi1TV Afrique en direct:




المصدر

زر الذهاب إلى الأعلى